terça-feira, outubro 11, 2016

Recordar: Diallo

NOME COMPLETO
Amadou Pathé Diallo
NOME
Diallo
DATA DE NASCIMENTO
11/10/1964
NATURALIDADE
Mali
POSIÇÃO
Médio
ESTREIA
Ac. Viseu 0-0 FC Porto (25/09/1988)
JOGOS
22
ÉPOCAS
88/89


Na época de 87/88, embora sem jogar, fez parte do plantel do Sporting.

Fez 20 jogos - no campeonato - pelo Académico de Viseu. 

Passou também por Penafiel (89/90), Quarteirense (90/96) e Portimonense (96/00). Foi internacional pelo seu país. Na imagem (Cromos dos Cromos) aparece também Amadeu.

3 comentários:

ogirdoR disse...

Quem é outro jogador que aparece no cromo? Amadeu?

domingo, 11 outubro, 2009
João Nunes disse...

Sim é o Amadeu!

terça-feira, 12 outubro, 2010
Blogolo disse...

« Sou Português! » Amadou Pathé Diallo manie la langue de Camões avec une étonnante facilité. Et pour cause. Le nouveau sélectionneur du Mali a joué au Portugal. « Je suis arrivé au Sporting en 1987. Après une saison, j’ai été prêté au Académico de Viseu et à Penafiel. Je suis ensuite resté quelques temps au Quarteirense (1991-95), avant de rejoindre le Portimonense. » A Alvalade, il a croisé un certain José Mourinho : « Il était l’interprète de Bobby Robson. ll y a peu, on s’est croisés sur Paris. Il m’a dit : ‘Alors t’es devenu entraîneur maintenant ?’ C’était bon de le revoir… » Mais c‘est à Portimão qu’il entame sa carrière d’entraîneur. Comme entraîneur-joueur (2000/01). « Une sacrée expérience… Du jour au lendemain, je me passe de coéquipier à entraîneur. Ce n’était qu’un intérim mais j’y ai pris goût. j’ai donc intégré le staff de l’équipe, pris le temps de passer mes diplômes… », narre-t-il.

« Souvent le président de la fédé malienne m’appelle le Portugais »

Le voilà donc potassant ses examens de « treinador »: « J’ai fait ma formation au Portugal. J’étais avec Manuel José, Bernadino Pedroto… » L’ancien milieu de terrain restera près de 20 anS en Algarve. « Ma fille vit toujours à Portimão, j’ai d’ailleurs acquis la nationalité portugaise. Le Portugal est mon autre pays. » A 47 ans, il en rigole : « Souvent le président de fédération du Mali m’appelle le Portugais. Il sait que j’adore ce pays. » Alors pourquoi pas y entraîné un jour ? « Pour le moment, je suis à fond dans ma mission avec le Mali. » Et comme tout bon guesh, il va suivre l’Euro 2012 : « Je suis déjà à fond dedans ! J’essaie de ne manquer aucun match de la Seleção. J’espère que Paulo Bento contre qui j’ai joué fera un bel Euro. »

Une belle carrière attend N’Diaye

Amadou Diallo suit Mahamdou N’Diaye depuis un moment, déjà. Avant que son prédécesseur, Alain Giresse, ne lui offre sa première cap lors de la dernière CAN, Amadou Diallo suivait le défenseur central du Vitoria de Guimarães : « Je le connais bien ! Ça fait longtemps déjà que je le suis ! Il joue quand même dans un pays que je connais particulièrement bien. N’Diaye est un bon et jeune élément de l’équipe du Mali et je pense qu’une belle carrière l’attend. » Un joueur que le Sénégal a tenté d’appeler. Diallo raconte : « Son père est sénégalais et la fédé sénégalaise en tenté de l’appeler mais, lui, voulait jouer pour le Mali et c’est tant mieux pour nous. » N’Diaye confirme : « Je ne suis jamais allé au Sénégal. Je suis né et j’ai grandi au Mali. Pour moi, c’est un honneur de juoeur pour les Aigles ! »

segunda-feira, 09 julho, 2012